Qui n’a jamais rêvé de justice et d’égalité ! De pouvoir en quelques mots,  décider du sort de coupables et d’innocents ? C’est ce que vous propose la cité des métiers à Genève, une immersion virtuelle au cœur d’une salle d’un tribunal pour le jugement d’un braquage à main armée.

Participez à une vidéo immersive à 360°, c’est le concept du stand du Pouvoir Judiciaire à Genève. Une idée qui permettrait de sensibiliser les jeunes aux métiers de la justice. Vous devez décider du sort d’un homme accusé pour un braquage à main armée dans une bijouterie. En tant que juré d’un jour, pour rendre votre verdict et forger votre propre opinion, vous serez muni d’un casque virtuel et vous assisterez à une audience filmée d’un tribunal correctionnel.

À LIRE AUSSI : Un lien entre le client et l’architecte avec la réalité virtuelle

Participez à un procès virtuel

Le résultat est saisissant, lors de l’immersion via un des casques virtuels, vous êtes plongé au centre du débat et vous êtes face à un juge et ses questions. En tournant la tête, on peut apercevoir les différents protagonistes. A gauche, on découvre la défense : l’accusé clame son innocence, son avocat gesticule et défend son client. On retourne encore notre tête, à droite cette fois,  et le procureure rappelle que les empreintes sont sur un fusil récupéré sur les lieux du crime.

En seulement 7 minutes, le jugement se passe sous vos yeux et l’audience s’achève. A vous de juger, selon les dires de chacun,  et de trouver son propre verdict.

Sept caméras synchronisées

Pour rendre possible, l’immersion totalement réaliste, ce procès fictif a été réalisé à l’aide de 7 caméras synchronisées.  A l’exception de l’accusé, campé par un comédien, tous les protagonistes jouent leur propre rôle.

«On cherchait comment intéresser les jeunes aux métiers de la justice[…] Notre animation permet aux visiteurs de se téléporter en pleine salle d’audience, ce qui est une grande première.» affirme le directeur de la communication du PJ Vincent Derouand.

Espérons, que cette présentation à l’aide d’un casque virtuel sensibilisera les étudiants afin de les orienter vers des formations liées à la justice.  Les candidats qui auront testé cette vidéo, auront l’occasion d’échanger leurs points de vues avec des professionnels du milieu. Le verdict du procès, lui, sera rendu à la fin de la session à la Cité des Métiers, qui ferme ses portes dimanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.